top of page

Les conditions pour devenir pilote de drone professionnel




Comme chaque métier, le pilotage de drone demande de suivre une formation intensive et complète afin d’apprendre toutes les bases. Des cours théoriques et des cours pratiques de pilotage drone sont ainsi obligatoires avant de pouvoir pleinement exercer son métier. Lorsque l’on pense au pilotage de drone, on tend à croire qu’il s’agit simplement de piloter un aéronef avec une radiocommande. Or, le champ de compétences exigé est bien plus large. Le télépilote devra également s’occuper de la prise de vue aérienne s'il n'est pas épaulé par un cadreur, rédiger un carnet de vol ou encore assurer la maintenance de la machine.


Mais ce n’est pas tout ! Être pilote de drone, c’est aussi savoir rester en contact lors du vol avec les centres de contrôle, ainsi que disposer d’une parfaite expertise technique de son matériel. Chaque individu peut devenir pilote de drone, tant qu’il respecte les différentes formations pratiques soumises pour acquérir un bagage suffisant, et dispose du brevet théorique drone délivré par la DGAC qui consiste à répondre à 60 questions pendant 1 h 30. 75 % de réussite est attendu pour que l’examen soit considéré comme valide. La DGAC est particulièrement stricte en matière de drone, et se montrera intransigeante si des impairs sont commis.


Obtenir les certifications de télépilote offre la possibilité de travailler pour un exploitant. Si vous souhaitez devenir vous-même exploitant, il vous faudra alors remplir et déposer un MAP auprès de la DGAC, et travailler avec des machines homologuées pour les scénarios de vol visés.


Vous retrouverez d’ailleurs un bouton afin d'en savoir plus sur nos formations pratique + théorique afin de DEVENIR PILOTE DE DRONE PROFESSIONNEL !




0 commentaire

Opmerkingen


bottom of page