top of page

Le cadre réglementaire pour piloter un drone en France



En plus de votre formation individuelle chez drone process, votre nouveau métier de pilote de drone professionnel impliquera le respect de plusieurs règles comme :


L’interdiction de faire survoler son drone à plus de 150 mètres du sol et au-dessus des personnes (sauf dérogation particulière).


L’interdiction de voler dans certaines zones sensibles sans dérogation explicite et nominative, telles qu’une base aérienne comme un aérodrome, une centrale nucléaire, une base militaire ou bien un chemin de fer.


Vous aurez accès aux scénarios de vol établis par la DGAC : principalement S1, S2 & S3 selon le drone piloté et la formation suivie.


Aussi, le droit à l’image étant important, vous n’avez absolument pas le droit de filmer une personne à son insu. Ce dernier pourra pleinement se retourner contre vous s’il constate sa présence à l’image, dans le cas où votre film a une fin commerciale. Il est conseillé donc de faire signer un papier de droit d’image aux personnes que vous filmer (mariage, évènements,..)


Il est enfin recommandé de souscrire à une bonne assurance professionnelle qui pourrait couvrir la rencontre d'un problème. Celle-ci est obligatoire pour effectuer des vols professionnels en France.


Toutes ces informations sont apprises lors de la formation théorique chez drone Process mais ces notions sont également rappelées en formation pratique.


N’hésitez pas à vous renseigner sur nos formations permettant de devenir télépilote de drone professionnel ici :



0 commentaire

Comments


bottom of page